samedi 5 mars 2016

Une habitante du fort de Vaise ...suite du récit de Marcelle

En septembre 1939, les familles ont été évacuées du fort de Vaise pour se réfugier à la campagne.

La famille de Marcelle est restée un an à l'Arbresle, puis ses parents ont voulu revenir à l'Observance fin 1940.

Ils se sont retrouvés seuls dans le fort et ont eu l'autorisation d'habiter dans un ancien logement d'officier, à l'étage, plus confortable,  avec l'électricité.
Mme Kieffer qui aimait jardiner a transformé la cour en jardin. Le fort était du reste entouré de jardins ouvriers.
La famille avait des poules et des canards, des lapins, des chèvres et six cochons donnés par la Rhodiaceta à Vaise et nourris grâce aux restes des repas des ouvriers.

Marcelle et ses sœurs et frères allaient chercher ces restes avec une petite carriole contenant deux tonneaux : le retour par la montée de la Carrière était difficile ! 

Trois cochons étaient réservée à la Rhodiaceta, les trois autres pour la famille.

M. Kieffer était autorisé à rapporter des abattoirs de Gerland des abats : coeur, foie, et même queue de vache, très bonne rôtie, selon les souvenirs de Marcelle…. 


Les aînés de la famille faisaient les courses à Vaise, avant d'aller à l'école du Chapeau Rouge ou au collège place Ferber. Ils achetaient par exemple 2 pains de 2kg tous les jours, les céréales et les tablettes de chocolat en vrac...           


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire